skip to Main Content
04 93 58 60 01 elo.robert@gmail.com Rés. Le Minerve, 42 av. Foch - 06140 VENCE

POUR QUI / POUR QUOI ?

L’ostéopathie est une thérapie douce qui s’adresse à tous. 

Elle convient aussi bien aux enfants, qu’aux l’adultes et aux séniors.
Elle s’adresse également aux sportifs amateurs ou professionnels, aux personnes sédentaires ou sujettes à des risques professionnels.

L’ostéopathie accompagne la femme enceinte tout au long de sa grossesse, ainsi que le nouveau-né dès les premiers jours.

Par sa technique, l’ostéopathie s’adapte à chacun en fonction de son âge, de sa morphologie et de ses réactions au traitement.

L’ostéopathe est souvent consulté en crise, soit après un traumatisme ou un faux-mouvement.

Elle joue pourtant un rôle essentiel dans la prévention de nombreuses affections. Elle intervient à tous les stades :

. Prévention avant tout problème.
. Prévention après un problème afin d’éviter rechutes et récidives.
. Prévention afin de diminuer l’invalidité, l’impotence et de retarder le vieillissement et la dépendance.

Une a deux fois par an, une vérification de la structure de santé de votre cops peut aider à limiter, voire à éviter les futurs douleurs et/ou troubles articulaire, digestifs etc…

A titre d’exemple vous pouvez consulter un ostéopathe :

– si un trouble apparait après une chute, un choc ou un accident même si en apparence il n’y a pas de rapport entre eux
– en cas de stress, de surmenage, ou si vous éprouvez le besoin d”écouter votre corps”
– en cas de mal de dos chronique
– en cas de symptômes persistant et inexpliqué par la médecine allopathique
– pour retrouver un équilibre après des traitements longs et lourds

Si l’ostéopathie est une thérapie douce qui peut soulager bien des maux, elle ne prétend pas tout soigner. Elle intervient en complément de la médecine allopathique et il est important d’en connaître les limites : les maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson etc, les cancers), les maladies infectieuses (pneumopathies, gastro-entérites etc…,) les maladies génétiques, les maladies psychiatriques, les urgences (crise cardiaque, AVC, colique néphrétique, les fractures, luxations orthopédiques etc…).

Cependant, même si l’ostéopathie ne peut avoir d’action sur les affections ci-dessus, elle peut avoir une action sur les conséquences de ces pathologies, (en particulier sur la douleur, par la libération des tensions des structures environnantes), apporter une détente et aider le patient à supporter les différents traitements.

Des lors, l’ostéopathie peut être considéré comme une thérapie palliative complémentaire à ne pas négliger.

– Pleurs, troubles du sommeil, irritabilité.
– Régurgitations, coliques, hoquets.
– Asymétrie du crâne, torticolis congénital…

– Traumatismes musculo-squeletiques.
– Hyperactivité, troubles de l’attention, dyslexie….
– Colique, constipation ….
– Suivi dentaire en complément du travail orthodontique.

– Problèmes orthopédiques : entorses, torticolis, lumbagos, douleurs articulaires…

– Problèmes neurologiques : sciatiques, cruralgies, névralgies…

– Problèmes digestifs : constipations, hernies hiatales, acidités gastriques…

– Problèmes ORL et crâne : migraines, vertiges, acouphènes, rhinites…
– Problèmes génito-urinaires : règles douloureuses, incontinences urinaires, cystites…
– Problèmes neuro-végétatifs : stress, angoisses, troubles du sommeil, troubles de la concentration…
– Séquelles traumatique : coups du lapin, chutes sur coccyx…

– Préparation à l’accouchement.
– Lombalgie, sciatalgie.
– Douleurs thoraciques et intercostales.
– Les suites d’accouchements.

– Entorses, tendinites …
– Essoufflements, récupération difficile…
– Préparer une épreuve sportive, potentialiser les performances…

– Douleurs articulaires.
– Récupération post-opératoire.
– Troubles digestifs.

Back To Top